Jeri Ryan, l'actrice connue pour son rôle de Seven of Nine dans la série Star Trek: Voyager, à accordé une très longue interview à la BBC, que nous vous proposons en trois parties.

L'actrice américaine, Jeri Ryan, après nous avoir parlé du tournage de la série, des Borgs et de Voyager, mais également des rôles féminins dans Star Trek (ndlr: voir la première partie ici), nous parle cette fois ci du défi d'actrice, du costume que nous avons tous encore en mémoire et les conséquences de ce costume. 

jerry_ryan_borg

Défi d’actrice

Quelle approche avez-vous pris pour jouer quelqu’un qui est à 80% Borg ?

 

Les deux plus grands défis avec Seven sont de garder un visage impassible et être avec tous ces gars avec qui j’ai dû travailler qui sont complètement fous. Et aussi parce que Seven a des émotions, elle est humaine : elle a toute ces émotions que tous ont mais que elle ne sait pas comment exprimer et elle est terrifié des les exprimer, alors elles sont toutes supprimées.

La ligne est mince entre ne pas avoir d’émotion et en montrer trop. Alors le défi comme acteur était très plaisant. Je pense que ce personnage est un cadeau pour un acteur parce que tout est nouveau pour Seven. Tout est une découverte.

seven_of_nine_26Costume d’argent et talon haut

Le costume infâme de Seven

J’ai pu donner mon avis sur le costume de Seven, ajuster les choses et on m’a dit « es tu ok avec le fait de porter des talons hauts » et « est-ce que ça te dérange si le costume est moulant  ?» ce genre de chose. Il étaient merveilleux, et très ouvert, me montrant les sketches dès que j’ai été sélectionnée, pour être sûr que je sois à l’aise avec le costume.

Je sais que le producteur Bob Blackman, qui a dessiné le costume, a insisté sur le fait que le personnage devait porter des talons hauts. Premièrement, tout les personnages féminins portent des talons, elles portent toutes des bottes, mais à talons. Deuxièmement si tu es pour marcher avec un corps moulé, marcher en talon plat : impossible que ça arrive !!! Ce n’était pas un choix de personnage, on ne dessine pas un costume de cette manière pour avoir des chaussures inappropriée. Ça crée juste une meilleure ligne générale du personnage.

Initialement, je devais rester en costume beaucoup plus longtemps que j’y suis restée parce que ça prends environ 20 minutes pour le mettre. Quelqu’un doit m’habiller et me dévêtir. C’est toute la production qui arrête si je dois quitter pour aller aux toilettes. Ça impose une pause à moins qu’ils puissent filmer des scènes sans moi.

Lors de la première saison, histoire d’accommoder l’équipe, je ne prenais pas de pause toilette, je ne buvais rien sur le plateau, ce qui n’est pas une bonne chose.

Avec le temps, j’ai finalement appris qu’on ne peut pas ignorer l’appel de la nature et j'ai pris des pauses quand j’en avais besoin. Et finalement, ils me laissaient sortir de mon costume après chaque scène. Je ne portais pas mon costume juste pour le porter parce qu’il est très inconfortable. Il semble très simple, il ressemble à un Léopard, mais en fait c’est un travail d’ingénierie et de design de Bob Blackman.

Il y a un corset une pièce. C’est très contraignant et inconfortable. On ne peut se plier ou s’asseoir confortablement. Alors je l’enlevais entre les prises.

Je ne sais pas si on m’offrira de porter un autre très inconfortable costume qui n’est pas un costume normal, mais si le personnage en vaut la peine, surement que j’accepterais. On fait ce qui est nécessaire pour jouer un rôle riche et merveilleux. Le coté très sexué du costume ne m’a pas dérangé à cause de la manière dont le personnage a été créé. Si le personnage avait été de la manière que tous avaient pensés qu’il serait quand ils ont vu les premières images, alors oui j’aurais eu de grandes réticences à jouer le personnage. C’est un genre de rôle que je n’ai pas envie de jouer. Mais Seven était brillante. Elle est un personnage brillant, elle était forte, elle était un merveilleux modèle pour les jeunes femmes et je n’avais pas de problème avec ça.

Il y a des femmes intelligentes de toutes les formes physiques dans la vraie vie, alors pourquoi ne pas le voir à la télévision.