"Star Trek Into Darkness" a enregistré au jour d’aujourd’hui plus de 453 millions de dollars  à travers le monde(*1). Bien que les  recettes  en Amérique du Nord soient restées en dessous des attentes, on peut considérer que le dernier Star Trek soit dans son ensemble un succès  pour Paramount Pictures, même si cela reste un succès  modeste. Compte tenu de la vaste campagne de publicité, le dernier film fut moins lucratif que prévu, mais il est loin d’être un échec. Et cela soulève maintenant la question de savoir comment évoluera la franchise Star Trek.

 

star-trek-into-darkness-trek-news-français

Mais comment peut-on considérer qu’un film qui a enregistré près d’un demi-milliard de dollars au box-office mondial, ne soit qu’un succès «modeste» ?

 

C'est un succès modeste pour plusieurs raisons. Tout d'abord, la production du film  a coûté  près de 190 millions de dollars, et la Paramount a également mis beaucoup d'argent dans la campagne de pub (estimé à 50 millions de dollars).Ensuite, seule une partie des box-offices vont au studio de cinéma lui-même. Un pourcentage élevé, entre un tiers et la moitié (selon la maturité des contrats), est pour l’exploitation des cinémas. Enfin, bien que les recettes internationales soit nettement supérieures à celles de son prédécesseur, Star Trek : Into Darkness n’a pas réussi à récolter les 2/3 de son chiffre d’affaire à l’étranger comme l’on fait Iron Man 3 ou Fast and Furious 6 par exemple, mais seulement la moitié. Cependant, faut-il dire, que le film est encore à l’affiche dans certains pays. Au Japon, par exemple, Star Trek Into Darkness vient tout juste de sortir dans les salles de cinéma, et en France où il est encore à l’affiche au bout de 10 semaines!

Ajoutez à cela les caractéristiques démographiques des personnes qui ont payé pour voir Star Trek Into Darkness, on s’aperçoit que seul un quart des visiteurs a moins de 25 ans, alors qu’en 2009 ils étaient encore 35%,  une répartition défavorable du point de vue commercial, sachant que le jeune public est davantage prêt à investir plus d'argent dans le merchandising.

 

Le 50e anniversaire

star-trek-logo-trek-news-français

2016 marquera le 50e anniversaire des débuts de Star Trek, et on peut considérer comme acquis qu’un nouveau film sortira cette année-là.  Skyfall a ouvert la voie en montrant l’année dernière à quel point un tel anniversaire peut être bénéfique pour une franchise. Donc après de brèves hésitations, la Paramount a donné son feu vert pour le treizième volet de la saga, et cherche maintenant un nouveau réalisateur, vu que JJ Abrams c’est déjà engagé pour faire la suite de Star Wars qui devrai sortir en 2015. Pas mal de noms ont déjà été cités comme Joe Cornish (Attack the Block), Matt Reaves (Cloverfield), Joseph Kosinski (Tron: Legacy) ou Alfonso Cuarón (Children of Men). Neill Blomkamp, le réalisateur de District 9, était également  sur cette liste, mais il a déjà émis un refus, ne voulant pas se cloisonner dans une franchise. D’après les dernières rumeurs, Jon M. Chu, qui a réalisé récemment G.I. Joe : Conspiration aurait eu une offre. Mais d’autres sources indiquent qu’il ne s’agirait en  fait que d’une manœuvre des studios pour s’offrir les services du réalisateur de La Planète des Singes : Les Origines, Rupert Wyatt.

 

 

Bad Robot

bad-robot-jj-abrams-trek-news-français

Malgré tous ces noms qui circulent, il est fort à parier que la société de J.J. Abrams, Bad Robot, produise également la suite à Star Trek : Into Darkness. En outre, les scénaristes Roberto Orci et Alex Kurtzman, après avoir déjà travaillé sur les deux derniers Star Trek, seront à nouveau de la partie. Par contre, Damon Lindelof (Prometheus), ne devrait plus être à bord cette fois ci. Il devra être remplacé par un ou deux nouveaux scénaristes. Comme principal adversaire, on devrait retrouver les Klingons, qui avaient fait une courte apparition dans le dernier film. Avec leurs nouveaux masques, vaisseaux et thème musical, ils seront très attendus. Mais il est à parier que J.J. Abrams ne sera pas très loin, et qu’il gardera une certaine influence, malgré son engagement dans Star Wars: Episode VII.

Orci contrôle également le développement des comics Star Trek, qui sont situés dans le nouvel univers et qui se dérouleront après Star Trek : into Darkness en réadaptant des épisodes de la série classique. Vu que ces nouvelles bandes dessinées ont déjà reçus des indices sur le déroulement du dernier film, il sera intéressant de continuer à les suivre, afin d’avoir une première idée quant à ce qui se passera dans ce treizième film.

 

Une suite plus économique?

Comment la Paramount va-t-elle répondre au modeste succès  de Star Trek Into Darkness ? Peut-être tout simplement en réduisant le budget du prochain film.  Ce qui ne sonne pas bien au début, pourrait se révéler comme un avantage, si on mise plus sur l’histoire et les personnages que sur des effets spéciaux certes géniaux mais coûteux. Déjà par le passé, comme dans La Colère de Khan, La Paramount avait réduit le budget, sans que la qualité ait souffert. La nécessité est mère de l'invention.

 

Une nouvelle série Star Trek ?

futurama-star-trek-news-français

Star Trek a commencé à la télévision, et un grand nombre de fans ainsi que des initiés, comme Ronald D. Moore (coproducteur des séries Star Trek : La Nouvelle Génération, Deep Space Nine et Voyager), pensent qu’une série télévisé serait mieux adaptée à Star Trek, qu’un film tous les deux trois ans. Le scénariste et producteur Bryan Fuller qui a écrit des scénarios pour pas moins de 23 épisodes de Star Trek, et qui travaille actuellement sur la série Hannibal, a exprimé son intérêt pour la production d'une nouvelle série. Un retour sur le petit écran ? Peut-être, mais malgré la grande attente, ce n’est pas encore d’actualité.

 

Grâce à la scission de Viacom en 2005, deux sociétés ont désormais la franchise Star Trek. Les studios CBS qui ont les droits sur les séries télévisés et Paramount Pictures qui possède les droits des films. Bien évidemment, que les droits ne sont pas unilatéral en ce qui concerne le nom de Star Trek ou des différents personnages que l’on peut voir aussi bien dans les séries que dans les films. Ainsi, pour créer une nouvelle série Star Trek, il faudra que la CBS et la Paramount travaillent ensemble.  Cela exigerait un investissement initial  important notamment pour  les décors et effets spéciaux avant le début du tournage, et il faudrait un bel engagement pour que la production donne son feu vert.

 

La rumeur indique qu’il pourrait s’agir d’un dessin animé, ou d’une série d’animation qui puisse être produite, d’autant plus que ce serait nettement moins cher à produire. Mais cette solution amènera d’autres problèmes : quel sera le public ciblé ? Quelle sera l’exigence de cette nouvelle série ? Une série pour un jeune public ? Ou un contenu plus dense, telle la récente série "Star Wars : Clone Wars"? A quand cette nouvelle série, et si elle se fait, va-t-on essayer d'apporter la voix des acteurs reconnus, comme celle Patrick Stewart, qui a joué le capitaine Picard, pour  faire appel aux fans?

Finalement, afin de garantir le succès d’une nouvelle série Star Trek, il faudra apporter un grand nombre de pièces différentes. Est-ce la peine d'essayer? Absolument ! Mais, comme indiqué plus haut, il va y avoir des défis.

 

Merchandising  et produit dérivé

étagère-star-trek-news-français

De nombreuses entreprises produisent des produits dérivé Star Trek : Diamond Select, Simon and Schuster, Round 2 Models, Her Universe et bien d’autres encore. Des nouveaux jeux, affiches, objets de collection et costumes sont fabriqués afin d’aider les fans à se séparer de leurs Latinum durement gagné… euh, je veux dire euros, francs suisse ou toutes autres monnaies de la terre du XXIème siècle. CBS remasterise actuellement les coffrets de Star Trek : The Next Generation (TNG) et a commencé la publication de Star Trek : Enterprise sur Blu-ray. Une remasterisation en haute définition de Star Trek : Deep Space Nine est également prévu si jamais les versions de TNG et d’Enterprise sur Blu-ray se vendent bien.

Toutefois, la situation est loin d’être rose. Le dernier jeu vidéo de Star Trek, qui se déroule chronologiquement avant Into Darkness, a écopé de très mauvaises critiques en plus de s’être très mal vendu. La vente des DVD est également en baisse, vu que les séries peuvent être vues en streaming maintenant.

Néanmoins, une chose reste sûre, il y aura toujours assez de trekkies pour acheter divers produits, tant que ça reste du Star Trek, pour décorer leurs étagères ou vitrines… ou les deux.

 

Les Fanfilms

star-trek-continues-tres-news-français

Officiellement, il faudra encore trois ans avant que le prochain film Star Trek voit le jour sur le grand écran. Mais en attendant 2016, les fanfilms sortent les uns après les autres.  Star Trek : Renegades qui est en pleine préparation (lire notre article ici), Star Trek: New Voyages (ou Phase II) et surtout Star Trek : Continues qui a vu le jour récemment et  qui est salué par tous. Malgré les petites lacunes, les différentes productions font des choses grandioses avec des moyens très limités, et pas mal d’épisodes ont déjà vu le jour grâce notamment  à  la participation de quelques membres  de l'équipe créative de la série originale comme DC Fontana ou David Gerrold (celui qui a inventé les Tribbles). On y retrouve ainsi avec plaisir des acteurs des différentes séries Star trek et même de la série original dans des nouvelles histoires très divertissantes.  La plupart des épisodes sont visibles sur YouTube.

 

Longue vie et Prospérité à Star Trek

Star Trek reste toujours une franchise lucrative et animée, avec des fans du monde entier qui veulent partager leurs amours pour la série avec d’autres trekkies (ou entourage). Bien que certains fans aient été déçus de l’orientation thématique pris des deux derniers films, et que certains d’entre eux  ont voté  le dernier film comme le plus mauvais film Star Trek lors de la dernière convention à Las Vegas, bien plus de trekkies, spectateurs et nouveaux fans ont apprécié ce Star Trek : Into Darkness. La raison de ces fortes réactions, à la fois pour et contre, est simple: les gens aiment Star Trek, et Star Trek  occupe une place particulière dans leurs cœurs. Et tant que cela provoquera  une telle réaction passionnée, Star Trek ne mourra jamais.

star-trek-6-captains-trek-news-français

source: Trekzone.de

*1: source Box Office Mojo au 20.08.2013